Mosquée Selimiye

Géolocalisation sur la carte : Turquie

La mosquée Selimiye (en turc : Selimiye Camii) est une mosquée située à Edirne, en Turquie. Elle a été commandée par le sultan Selim II ,imaginée par l’architecte Sinan et construite entre 1568 et 1574. Elle est considérée comme son chef-d’œuvre, ainsi que l’un des chefs-d’œuvre de l’architecture islamique. Elle est d’ailleurs inscrite au Patrimoine mondial en tant que bien culturel depuis 2011.

Cette grande mosquée est au centre d’un külliye (un complexe composé d’un hôpital, d’une école, d’une bibliothèque et/ou de bains) qui comprend une medersa (école islamique enseignant la religion et les sciences), une dar-ül hadis (une école de Hadith), une salle de l’horloge et une arasta (une rangée de boutiques). Le centre héberge de nos jours le musée Bayezid II Külliye, un musée de l’histoire de la médecine. Pour cette mosquée, Sinan employa un système porteur octogonal qui est créé par huit colonnes inscrites dans un carré. Les quatre demi-dômes aux coins du carré derrière des arches qui naissent des piliers ont une section intermédiaire entre le large dôme (31,25m de diamètre avec un profil sphérique) et les murs.

Alors que les mosquées traditionnelles sont limitées par espace intérieur segmenté, le tour de force de Sinan à Edirne fut de créer une structure qui permette le plus possible de rendre visible le mihrab de tout point à l’intérieur de la mosquée. Entourée des quatre plus hauts minarets du monde islamique, la mosquée de Selim II est surmontée d’un grand dôme. Autour de la mosquée se trouvent de nombreux bâtiments additionnels : bibliothèques, écoles, hospices, bains, salles de restauration pour les indigents, marchés, hôpitaux et un cimetière. Ces annexes sont alignées axialement et regroupés dans la mesure du possible. Devant la mosquée se déploie une cour rectangulaire ayant une surface égale à celle de la mosquée. L’innovation cependant ne vient pas des dimensions de l’édifice mais de l’organisation interne. Le mihrab est déplacé vers l’arrière dans une sorte d’abside en alcôve ayant suffisamment de profondeur lui permettant d’être éclairé par des fenêtres des trois côtés. Cela a pour effet de faire étinceler les mosaïques du mur le plus bas avec de la lumière naturelle. Formé de huit massifs supports de dôme, l’octogone est percé de quatre dômes couvrant les coins du carré. La beauté résultant de la conformité à une forme géométrique imbriquée dans chacune des autres fut le point culminant de la longue recherche de Sinan pour unifier l’espace intérieur.

Lors du siège d’Edirne par les Bulgares en 1913, le dôme de la mosquée fut frappé par l’artillerie ennemie. Grâce à l’extrême robustesse de la construction, la mosquée survécut à ces assauts avec des dommages mineurs. Sur l’ordre d’Atatürk, elle est restée en l’état depuis lors, à titre d’exemple pour les générations futures.

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé «  » ().

Grande mosquée et hôpital de Divriği (1985) · Zones historiques d’Istanbul (1985) · Hattousa : la capitale hittite (1986) · Nemrut Dağ (1987) · Xanthos-Letoon (1988) · Ville de Safranbolu (1994) · Site archéologique de Troie (1998) · Mosquée Selimiye et son ensemble social (2011) · Site néolithique de Çatal Höyük (2012) · Bursa et Cumalıkızık : la naissance de l’Empire ottoman (2014) · Pergame et son paysage culturel à multiples strates (2014) · Éphèse (2015) · Paysage culturel de la forteresse de Diyarbakır et des jardins de l’Hevsel (2015) · Site archéologique d’Ani (2016)

Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce (1985) · Hierapolis-Pamukkale (1988)